IntegraSchool

Bonnes pratiques de sensibilisation interculturelle.

La Fondation Agriculteurs Solidaires, par le présent projet, a pour objectif d’identifier, diffuser et promouvoir les bonnes pratiques de projets de sensibilisation interculturelle réalisés dans le milieu scolaire, recueillant de différentes méthodologies travaillées sur les programmes cofinancés par Le Fonds Asile Migration Intégration et le Ministère espagnol du Travail et Sécurité Sociale, au sein des programmes d’encouragement de l’interculturalité et facilitant l’acceptation de la diversité dans le milieu social, particulièrement dans les écoles.

Des expériences et des projets effectués dans les éditions antérieures sont analysés, les projets les plus connexes aux objectifs sont sélectionnés et les entités impliquées sont contactées pour qu’elles partagent leurs opinions et leurs activités à travers ce site, dans le but de partager les bonnes pratiques et les diffuser à la communauté éducative pour qu’elle essaie d’améliorer les résultats dans les prochains projets de sensibilisation interculturelle.

À qui s’adresse le projet?

Aux entités sociales, écoles, professeurs, éducateurs, travailleurs sociaux et au reste du personnel enseignant souhaitant connaître et utiliser des méthodologies d’encouragement sur l’interculturalité et la diversité. 

Antécédents du projet IntegraSchool.

La Fondation Agriculteurs Solidaires réalise, depuis 2001, des projets d’insertion socioprofessionnelle dans le secteur agricole et mène à bien un programme de sensibilisation et de formation en responsabilité sociale dans le domaine du travail dirigé aux entrepreneurs agricoles (recrutement responsable, gestion de la diversité, risques professionnels, conciliation de la vie professionnelle et familiale, gestion de ressources humaines par compétences). De même, cette fondation a réalisé des projets de sensibilisation du fait migratoire aux écoles des milieux ruraux, en faisant des ateliers sur des histoires de vie, jeux multiculturels, comptes ou affiches. Des projets valorisés à la fois par l’entité et par les volontiers, les éducateurs, les immigrés, ainsi que des projets multidisciplinaires favorisant l’opportunité d’échanger des expériences, des connaissances et des valeurs d’autres cultures et traditions dans les salles de classe.  

Objectifs généraux

Promouvoir les bonnes pratiques de sensibilisation du fait migratoire dans les écoles, avec la participation de tous les agents impliqués : la communauté éducative et les entités sociales publiques ou privées.

Etudier et systématiser les bonnes pratiques réalisées dans le cadre des programmes cofinancés par Le Fonds Asile Migration Intégration.

Sélectionner les bonnes pratiques réalisées et contacter avec les entités impliquées.

Développer, concevoir, et mettre en place un site pour partager des bonnes pratiques.

Elaborer un règlement de bonnes pratiques permettant d’identifier dix principes qui seront considérées de base pour la réalisation de projets de sensibilisation interculturelle dans les écoles.

Diffuser les bonnes pratiques dans la communauté éducative afin d’essayer d’améliorer les résultats de futurs projets de sensibilisation interculturelle.

Promouvoir la participation des étudiants dans la diffusion de projets de sensibilisation interculturelle.

decàleg

Qu’est-ce qu’une bonne pratique dans le domaine éducatif?

Une bonne pratique est une action qui nous mène à faire un bon travail en utilisant des méthodologies et des expériences déjà réalisées et ayant obtenu des objectifs notables.

Selon le Ministère de l’Education, de la Culture et des Sports, en éducation, une bonne pratique est une initiative, une politique ou un modèle d’action fructueux qui améliore les processus scolaires et les résultats éducatifs des élèves. Le caractère innovateur d’une bonne pratique est complété avec son efficacité. Dans ce sens, l’innovation éducative va bien au-delà d’une simple production de nouveauté : elle doit montrer son efficacité et son reproductivité. C’est seulement à cette condition qu’une pratique devient une « bonne pratique », c’est-à-dire dans l’expression valide d’une connaissance professionnelle, formulée d’une façon transférable et, donc, utile pour la communauté correspondante.

Décalogue de bonnes pratiques

Le présent projet promeut la compilation de projets de sensibilisation interculturelle dans différents domaines. Ci-après, les dix principes de base pour la réalisation de projets de sensibilisation interculturelle dans les écoles :

1. Intégration

Sensibilisation comprise comme intégration bidirectionnelle.

2. Éducation

Éducation inclusive.

3. Diversité culturelle et religieuse

Le point du départ est la reconnaissance de la diversité culturelle et religieuse et les opportunités que la diversité nous offre.

4. Durabilité

On doit concevoir des solutions viables à long terme.

5. Réalisable

Ils doivent être des projets pouvant être réalisés dans les écoles de différentes caractéristiques ou territoires.

6. Adaptabilité

Ils doivent être, en même temps, des projets versatiles, pouvant s’adapter aux différents âges et caractéristiques.

7. Réflexion

Réaliser des activités facilitant la réflexion sur les inégalités sociales.

8. Genre

Il doit promouvoir l’équilibre dans les relations de genre.

9. Efectividad

Efficacité : il s’agit d’une action ou des activités et non d’une déclaration d’intentions.

10. Impact positif

Impact direct et positif, applicable aux collégiens.

Que sont les projets de sensibilisation interculturelle? Quel est leur but?

L’objectif de sensibilisation interculturelle est de faire prendre conscience à la population des inégalités sociales et d’offrir aux personnes une conscience critique sur les problèmes sociaux et les encourager à travailler pour la transformation de notre société et, ainsi, rendre progressivement possible l’idéal d’une citoyenneté interculturelle.